Aventures Dans La Sierra HS_YosemiteFalls_hiker_KG_sized
Yosemite Falls by Kodiak Greenwood

Trip 6-7 jours 10 stops

Aventures Dans La Sierra

Faites un road trip le long de la plus grande chaîne de montagnes de Californie, impressionnante colonne vertébrale de granit  définissant les limites orientales de l'État, la Sierra Nevada. Commencez par une visite du joyau turquoise de l'État, le lac Tahoe, puis serpentez sur les routes de montagne spectaculaires vers une pléthore de destinations alpines : les chutes d'eau et les monolithes de granit  du Yosemite, les plaisirs montagneux de Mammoth Lakes, les plus grands êtres vivants au monde des parcs nationaux de Sequoia et de Kings Canyon, et la beauté désolée de la plus célèbre ville fantôme de Californie, Bodie. 

Avant de vous y rendre, vérifiez les conditions de route (surtout en hiver et au printemps). En effet, la neige peut rendre les voies difficilement praticables. Mettez des chaînes, utilisez un véhicule tout terrain, et contactez le centre d'appels traitant des conditions météorologiques, Caltrans, au 800 427-7623 (en anglais uniquement), ou consultez leur site Web.

 

Aventures Dans La Sierra VCW_D_HS_T3_Tahoe_Swim_Farnum_0
Alex Farnum

Lac Tahoe

1
Lac Tahoe
Sommets majestueux, incontournables sur la liste de vos envies

Le lac Tahoe, petit bijou de la partie élevée de la Sierra Nevada, à cheval entre la Californie et le Nevada, est une étape absolument incontournable. Ce lac bleu comme un topaze, où l'air est, d'après Mark Twain, « pur et délicat... celui-là même que les anges respirent », est entouré de pics majestueux. Les villes sont clairsemées tout autour du lac, chacune ayant son charme propre. En hiver et au printemps, vous pouvez profiter de la neige dans des stations de ski mondialement connues. L’été voit apparaître les activités nautiques : voiliers, stand up paddle board, kayaks et presque tout ce qui peut flotter. À l’automne, les montagnes se parent de feuilles dorées. 

Le lac Tahoe se targue de proposer quelques-uns des plus beaux resorts   du pays. Sur la rive nord, Squaw Valley, Northstar California et Alpine (la montagne-sœur de Squaw) attirent tous les amateurs de glisse, surtout les jours de bonne poudreuse. Sur la rive sud du lac, Heavenly, une des plus grandes stations de ski au monde, offre des vues éblouissantes sur le lac depuis des pistes aussi larges et aussi lisses qu’une autoroute. Heavenly pimente également vos loisirs si vous ne vous adonnez ni au ski, ni au surf, avec des tyroliennes, des pistes de snowtubing, des télécabines pittoresques et une ambiance festive sur la montagne et aux alentours. Le lac Tahoe propose aussi plusieurs stations plus décontractées, comme Boreal, Donner Ski Ranch, Homewood, Sierra at Tahoe, Soda Springs, Sugar Bowl, ou encore Tahoe Donner. À Royal Gorge ou à Kirkwood, vous pourrez vous promener en ski de fond ou en raquettes sur des pistes parfaitement entretenues. Pour vous faire plaisir, vous pouvez aussi enfiler vos gants pour une promenade en traîneau à chiens près de Squaw Valley et de Kirkwood, ou dans la Hope Valley, au sud du lac Tahoe.

L'été, bon nombre de ces complexes (en particulier Northstar, Heavenly et Squaw) proposent des activités amusantes comme du vélo de montagne, de la randonnée, un train touristique, ou encore des téléphériques (la meilleure manière de profiter des sommets, sans trop se fatiguer !).

En partant du lac Tahoe, escaladez le versant est, plus sec, de la Sierra Nevada, et explorez l'une des villes fantôme les mieux préservées de tout l'ouest.

Pour en savoir plus
Prochain arrêt
Bodie (105mi/169km; 2hr18min)
Aventures Dans La Sierra VCW_D_HS_T6_Bodie cars_VCL_HS_Bodie_KG-sized
Kodiak Greenwood

Bodie

1
Bodie
Tour the eerie remnants of a former boomtown

Votre itinéraire vous emmène à présent vers le sud, sur l'autoroute I-395, l’une des routes les plus pittoresques de Californie. Elle longe la base de la Sierra Nevada orientale. Juste après la ville des éleveurs de bétail de Bridgeport, bifurquez vers l'est sur la route poussiéreuse et désertique qui serpente jusqu'au parc d'état de Bodie. Une fois passé le dernier virage de cette route cabossée, vous longerez le vieux cimetière gisant sur la colline parsemée d'armoises au sud-ouest de la ville. En regardant vers le bas, vous apercevrez les restes éparpillés d'un temps révolu, et d'une ville pratiquement tombée dans l'oubli. À la fin des années 1800, Bodie était une communauté minière florissante comptant près de 10 000 habitants. Au fil du temps, tout comme l'or, les habitants ont peu à peu quitté la région. Il y a 50 ans, les derniers habitants de Bodie ont bouclé leurs valises, laissant derrière eux leurs habitations  esseulées et à la merci des vents secs du désert. Arpentez les rues silencieuses de la ville, bordées de boutiques, d'hôtels et de simples maisons : tout a été minutieusement préservé pour que le tableau soit figé exactement au moment où les derniers habitants ont quitté la ville. Vous pourrez voir des photos accrochés sur les journaux de l'époque enfoncés dans les murs pour les isoler. À Bodie, on faisait avec les moyens du bord. De vieux camions, d’anciennes pompes à essence, une vieille église en bois et le cimetière désolé vous offrent un véritable tableau de vie (et de mort) de ce coin isolé du haut désert de Californie.

Assurez-vous d'amener de quoi manger, vous ne trouverez aucun point de restauration dans le parc, seulement de l'eau potable. Une librairie bien achalandée propose quantité d'informations intéressantes. Ne manquez pas non plus de faire la visite à pied (sans guide) de la ville.

Depuis Bodie, continuez vers le sud et le lac Mono, ce vestige remarquable d'une mer intérieure autrefois immense.

Prochain arrêt
Mono Lake Tufa Reserve (31mi/50km; 47min)
Aventures Dans La Sierra VCW_D_HS_T5_Mono Lake_VCL_HS_Mono_Kayakers_KG
Kodiak Greenwood

Réserve naturelle de Mono Lake Tufa

1
Réserve naturelle de Mono Lake Tufa
Visit bizarre formations, cinder cones, and a super-salty lake

Il existe peu d’endroits en Californie, voire même sur Terre, qui vous donnent l’impression d’être arrivé sur Mars. Cet endroit en fait partie. Dans ce désert d'altitude, situé côté Est des hautes montagnes de la Sierra, des tours de tuf bordent, tels des fantômes, les rives d'un lac vieux d'un million d'années, vestige salé d'une ancienne mer intérieure. Plus d'un million d'oiseaux marins virevoltent au-dessus du lac pour y trouver de quoi se nourrir. Un spectacle de vie étonnant dans un endroit aussi désert et sauvage.

Commencez par une visite au petit centre interprétatif, très bien fait, situé juste à la sortie de l’U.S. 395, au nord de Lee Vining et de Tioga Pass, seule route permettant d'accéder à Yosemite de ce côté-ci des montagnes. À l'intérieur, des expositions vous permettront d'en apprendre plus sur l'histoire naturelle et humaine du Mono Basin, ainsi que sur les grands défis environnementaux que la région a dû relever lorsque des déviations d'eau ont failli provoquer la mort du lac (qui doit sa survie aux efforts considérables du Comité local de Mono Lake, propriétaire d’une petite boutique de souvenirs à Lee Vining). Des pontons qui serpentent dans la zone permettent d'observer ce cadre étonnant dans toute son ampleur : les sommets de la Sierra à l'ouest, le désert de maquis californien à l'est et les vues sur le lac et la minuscule Wizard Island, un site de nidification important pour les goélands d'Audubon et autres oiseaux marins. Des promenades d'observation ornithologique sont proposées à 8h les vendredis et dimanches, de la mi-mai au premier lundi de septembre. Le centre des visiteurs est fermé de décembre à mars.

Des sentiers de randonnée sillonnent la région ; ils vous permettent d'explorer l'habitat des rives  de Lee Vining Creek et les cônes de cendre des environs  recouverts d'obsidienne et de pierre ponce naturelle, ou alors de vous promener dans la zone de South Tufa pour voir de près les flèches et collines de carbonate de calcium bordant le lac, formées par les sources d'eau douce se jetant dans les eaux très alcalines du lac (jusqu'à 2,5 fois plus salée que l'océan). Des guides naturalistes proposent des promenades gratuites dans les formations de tuf de South Tufa trois fois par jour,  de fin juin jusqu'au premier lundi de septembre. Des promenades guidées en kayak sont également proposées par Caldera Kayaks.

L'arrêt suivant est Mammoth Lakes, petite ville de montagne accueillante, et destination hivernale pour les amateurs de glisse en tout genre, et qui est également le terrain de jeu des férus de nature dès la fonte des neiges.

Prochain arrêt
Mammoth Lakes (31mi/50km; 34min)
Aventures Dans La Sierra VCW_D_HS_T4_Mammoth_skiers_Manley-sized
Harriot Manley/Sunset Publishing

Mammoth Lakes

1
Mammoth Lakes
Hivers enneigés, printemps fleuris

Entourés par certains des plus hauts sommets de l'Ouest américain, les habitants de cette ville alpine décontractée ont de la chance et ils le savent. Sa beauté saura combler les amateurs de plein air. En hiver, les pistes de la majestueuse Mammoth Mountain et des stations voisines de June Lakes sont prises d'assaut. En été, une fois la neige fondue, les visiteurs arpentent les sentiers pour s'adonner à la pêche à la mouche dans les ruisseaux de montagne à l'eau transparente, faire de la randonnée ou du vélo de montagne à travers les prairies alpines de fleurs sauvages, ou se baigner dans les sources chaudes naturelles. Fin juillet, joignez-vous aux autochtones pour écouter du bluegrass en dégustant une bière artisanale lors du festival estival de Bluesapalooza. Bien qu'il s'agisse d'une ville alpine, Mammoth Lakes est très facilement accessible, surtout pendant la saison de ski, car des vols quotidiens la relient aux aéroports de la région de San Francisco et de Los Angeles. 

En hiver, Mammoth Lakes est chouchoutée par Mère Nature. Mammoth Mountain, le sommet enneigé surplombant cette ville alpine, bénéficie de plus de 9 mètres de neige en moyenne chaque année, et les télésièges et télécabines vous permettent de skier plus tard dans l'année que n'importe où ailleurs dans l'État. Explorez les boutiques, les restaurants et les bars de la station. Même si vous n'êtes pas un skieur, vous pourrez profiter du téléphérique de Mammoth Mountain. Une fois au sommet de la montagne, à 3 369 mètres d'altitude, vous aurez une vue à couper le souffle sur les pics environnants. Les plaisirs hivernaux abondent... Choisissez entre des visites en Snowcat motorisés et des treks guidés en raquette les soirs de pleine lune. Profitez-en pour faire découvrir à vos enfants le tubing (ou bouée de neige). Ou emmenez-les faire une balade en chiens de traîneaux. Après votre journée de ski, offrez-vous un massage dans les resorts de la région, comme le Sierra Nevada Resort & Spa ou le Snowcreek Athletic Club. Ponctuez votre visite par un repas au restaurant Lakefront, entouré de pins enneigés.

Après Mammoth Lakes, prenez la navette pour une visite d'une journée au fascinant monument historique national de Devils Postpile. Attention : le site est fermé en hiver, lorsque la neige bloque l'accès aux routes et aux sentiers. Le parc est généralement ouvert de juin à septembre, mais passez un coup de fil pour obtenir les dates exactes d'ouverture : la saison est parfois plus courte, ou plus longue, en fonction des chutes de neige.

Pour en savoir plus
Prochain arrêt
Devils Postpile (13mi/21km; 29min)
Aventures Dans La Sierra VCW_D_MammothLakes_T5_HS_HSpile_Farnum_1280x642
Alex Farnum

Devil’s Postpile

1
Devil’s Postpile
Découvrez des formations étranges

En venant de Mammoth Lakes, suivez la route 203 vers l'ouest, à travers un paysage de montagne éblouissant et découvrez cette petite merveille naturelle. Semblables à une pile de bois tout droit tombée du ciel, les colonnes de basalte de 18 mètres de haut de ce monument national historique laissent perplexe. Comment ces colonnes si parfaites sont-elles arrivées là ? Et bien, en réalité, elles se sont formées ici à la suite d'une éruption volcanique, qui envoya de la lave couler le long du flanc de la montagne, laissant derrière elle cet impressionnant mur de colonnes. Les glaciers ont également joué un rôle, exposant ces colonnes de lave aux éléments, qui les ont naturellement polis avec le temps et ont sculpté ces formes hexagonales.

Peu importe la façon dont elles se sont formées, il ne faut pas manquer ces colonnes, tout comme de nombreux sites de la région. Suivez le sentier de 4 km jusqu'aux magnifiques chutes de Rainbow Falls, hautes de 31 mètres. Et partez à la découverte des traces d'activité volcanique dans la zone du monument de Soda Spring.

En été (de mi-juin au 1er lundi de septembre), l'accès au parc en voiture est limité. Optez donc pour la navette depuis Mammoth Lakes. En hiver, les routes sont généralement fermées, vous aurez donc besoin de chausser des skis de fond ou des raquettes pour vous promener dans le parc. Aux autres périodes de l'année, vous pouvez entrer dans le parc en voiture. Assurez-vous cependant d'arriver tôt les jours ensoleillés et les week-ends, car les parkings se remplissent vite.

Si vous êtes venu en navette, retournez à Mammoth Lakes pour reprendre votre itinéraire. Si vous êtes en voiture, retournez sur l'autoroute I-395 et poursuivez vers le sud jusqu'au site national historique de Manzanar, un rappel édifiant de ce qui s'est passé ici pendant la Seconde Guerre mondiale.

Prochain arrêt
Manzanar (103mi/166km; 1hr59min)
Aventures Dans La Sierra Manzanar_sized
Courtesy of Manzanar National Historic Site

Manzanar National Historic Site

1
Manzanar National Historic Site
Apprenez-en davantage sur une période sombre de l'histoire américaine

Lorsque vous roulez vers le sud sur l'autoroute I-395, le paysage est absolument fabuleux : des pics gigantesques se dressent à l'ouest, tandis que des collines et des hautes plaines désertiques déroulent à l'est. Juste au sud de la petite ville d'Independence, faites un crochet historique vers un endroit chargé d'émotion, et découvrez ce qui s'est passé ici dans les années 1940. Pendant la Seconde Guerre mondiale, des milliers d'Américains d'origine japonaise qui habitaient l’ouest des États-Unis furent déplacés et placés dans des camps d'internement tels que Manzanar. Ce site isolé dans la vallée sifflante d'Owens vous permettra d’en apprendre davantage sur cette sombre époque grâce à la reconstitution  des bâtiments, des photos, des films, des histoires racontées et des expositions interactives. Le centre des visiteurs de Manzanar vous fait également voyager dans l'histoire avec 743 mètres carrés d'expositions relatant cet épisode à la fois dérangeant et fascinant de l'histoire californienne. Un sentier en boucle de 5 kilomètres vous permettra de visiter ce qu'il reste des structures et des vergers, ainsi qu'un cimetière bouddhiste. À côté du centre des visiteurs se trouve le Block 14 : deux reconstitutions de baraquements et une grande salle d'exposition où vous pourrez notamment voir un modèle à grande échelle du Manzanar War Relocation Center, construit par d'anciens détenus. Des visites guidées de 15 à 90 minutes sont régulièrement organisées par des rangers. Assurez-vous de garder un peu de temps pour visionner Remembering Manzanar, un film de 22 minutes très intéressant qui est projeté toutes les demi-heures. 

La prochaine étape du voyage est le mont Whitney, le plus haut sommet des 48 états continentaux.

Prochain arrêt
Mont Whitney (22mi/35km; 34min)
Aventures Dans La Sierra MountWhitney_1280x642
Mount Whitney

Mont Whitney

1
Mont Whitney
Regardez - et peut-être escaladez- un des sommets parmi les plus hauts d'Amérique

En vous dirigeant vers le sud sur l'autoroute I-395, en venant de Manzanar, vous aurez probablement du mal à garder les yeux sur la route. C'est que vous voudrez regarder vers l'ouest, et surtout vers le haut : des montagnes parmi les plus hautes du pays, si hautes que les nuages s'accrochent à leurs sommets, et que la nuit, elles dissimulent les étoiles. Dans cette assemblée de géants, un monstre de granit trône, surmonté d'une formation en forme de corne à proximité de son sommet. Du haut de ses 4 418 mètres, c'est la plus haute montagne des 48 états continentaux.

Malgré toute sa démesure, et ses rochers escarpés où vous ne trouverez pas un seul arbre mais de nombreuses flèches de pierre, le mont Whitney est étonnamment accessible, et même assez facile à escalader. Bien que certaines personnes grimpent au sommet et redescendent en un jour (tout de même 34 kilomètres aller/retour), rien ne vous oblige à le faire aussi rapidement. Au contraire : nous vous conseillons plutôt de prendre le temps d'admirer les vues exceptionnelles sur les plus hauts pics de la Sierra Nevada, au nord, à l'ouest et au sud, ainsi que les pâles plaines désertiques (dont la vallée de la Mort) dégringolant à l'est. Si vous êtes en forme, et que le camping ne vous effraie pas, tentez l'aventure en deux jours (en plus du temps nécessaire pour vous acclimater au niveau d’oxygène à cette altitude). La plupart des randonneurs plantent leur tente pour la nuit au lac Consultation. De là, ils abandonnent leur barda et affrontent les 99 lacets épuisants menant au dernier col avant le sommet. La bonne saison pour le faire va généralement de mai à octobre. Mais il peut neiger à tout moment, et tous les grimpeurs doivent être prêts à affronter une météo difficile. Malgré tout, cette randonnée reste extrêmement populaire. À tel point que les permis ne sont remis que par un système de loterie, entre le 1er février et le 15 mars.

Si l'idée de grimper jusqu'au sommet avec votre sac à dos ne vous séduit pas, ou si vous n'avez pas réussi à obtenir de permis, ne vous inquiétez pas : vous pourrez toujours monter jusqu'au lac de Lone Pine. Aucun permis n'est requis pour cette magnifique boucle de 9 kilomètres. Commencez votre périple 21 kilomètres à l'ouest du lac de Lone Pine, au Whitney Portal, un charmant camping entouré de pins. Une jolie petite boutique y vend des souvenirs du mont Whitney. Avant de quitter votre voiture, tenez compte des avertissements vous demandant de ne laisser aucune trace de votre passage, et de vous débarrasser de toute nourriture ou de tout autre objet interdit (ne vous en faites pas : il y a une liste) pouvant attirer les ours  bruns. Ces animaux sauvages n'ont aucun scrupule à saccager un véhicule pour y dérober de la nourriture.

La Sierra Nevada fléchit rapidement au sud du mont Whitney. Votre route continue vers le nord-ouest autour de l'extrémité sud des montagnes, avant de reprendre vers le nord, jusqu'aux parcs nationaux de Sequoia et de Kings Canyon et leurs arbres titanesques, plus hauts êtres vivants au monde.

Prochain arrêt
Parcs nationaux de Sequoia et de Kings Canyon (276mi/444km; 4hr44min)
Aventures Dans La Sierra SEKI_SteveCalderaro_1280x642
Steve Calderaro

Parcs nationaux de Sequoia et de Kings Canyon

1
Parcs nationaux de Sequoia et de Kings Canyon
Des canyons profonds, des rivières sinueuses

Remontez le versant ouest de la Sierra Nevada, et explorez ce gigantesque jardin d'Eden. Célèbres pour leurs séquoias géants, leurs montagnes imposantes, leurs canyons profonds et leurs rivières vrombissantes, ces deux parcs, pourtant moins connus que celui du Yosemite (situé à environ 120 km au nord), offrent de nombreux points d'intérêt. C’est dans ce parc que se trouvent le mont Whitney, le point le plus élevé des 48 états contigus des États-Unis, trônant à une altitude de 4 417 mètres, et le Kings River Canyon, l'un des canyons les plus profonds d'Amérique du Nord. Malgré cela, ces deux parcs (ainsi que le Monument national Giant Sequoia et les forêts nationales avoisinantes) sont surtout populaires pour leurs séquoias géants. Grâce à l'arbre General Sherman, le plus grand organisme vivant au monde, et à ses voisins cyclopéens, se tordre le cou pour tenter de discerner la cime des arbres est devenue l'activité la plus populaire de la région. L'arbre General Sherman possède une envergure de 31 mètres et s'élève à 84 mètres vers le ciel bleu de la Sierra. Mais le plus impressionnant est peut-être de savoir qu'il n'a pas terminé sa croissance... Chaque année, il produit assez de bois pour recréer un arbre de 18 mètres de hauteur (plus fin, évidemment). Vous n'arrivez toujours pas à vous faire une idée de sa taille ? L'une de ses branches est si grande qu'elle mesure 2 mètres de diamètre. À elle seule, cette branche est plus large que la plupart des arbres situés à l'est du fleuve Mississippi ! 

Vous vous en doutez, l'arbre General Sherman est très populaire, et c'est pourquoi le parc propose un service de navette gratuit pendant tout l'été. Deux arrêts sont proposés, un plus haut et l'autre plus bas en altitude. De nombreux visiteurs s'arrêtent à l'arrêt le plus élevé et descendent ensuite jusqu'à l'autre arrêt, passant ainsi devant le General Sherman. Si vous n'avez pas beaucoup de temps devant vous, c'est ce que nous vous conseillons également. Mais il y a bien plus à faire dans le coin. Pour apprécier encore davantage ces séquoias géants, empruntez le sentier voisin de Congress Trail, une boucle de 3 km serpentant à travers des douzaines de séquoias dont le diamètre est probablement similaire à celui de votre salon. Les bosquets de House Grove et Senate Grove, deux ensembles de séquoias situés presque au bout de cette boucle, sont les plus impressionnants, bien que l'arbre Washington ait longtemps été considéré comme le deuxième plus grand arbre au monde. 

En hiver, la neige limite considérablement l'accès aux parcs. Consultez leur site Web pour obtenir plus d'informations. 

De là, votre road trip continue vers le nord et un autre joyau de la Californie, le parc national de Yosemite.

Prochain arrêt
Parc national de Yosemite (201mi/323km; 3hr54min)
Aventures Dans La Sierra VCW_D_HS_T1_YosemiteValley_KG-1280x642
Kodiak Greenwood

Parc National De Yosemite

1
Parc National De Yosemite
Beauté inoubliable, cascades plongeantes

La route au nord des parcs nationaux de Sequoia et de Kings Canyon vous emmène au cœur de forêts profondes, sur le versant ouest de la Sierra Nevada, avant de plonger sur les grandes fermes agricoles de la vallée centrale, et de remonter vers l'est et les montagnes. Vous êtes à Yosemite : le tout premier parc national de Californie, et un site classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1984. Le Parc  Yosemite attire pas moins de 4 millions de visiteurs chaque année, et ça n’a rien étonnant. Avec une superficie de 285 km², presque égale à celle de l’État du Rhode Island, il abrite une beauté naturelle inoubliable, qu’il s’agisse des parois à pic de la vallée de Yosemite, de la beauté alpine de Tuolumne Meadows ou des incroyables sequoias de Mariposa Grove.

Les cascades occupent une place prépondérante parmi les nombreux trésors du parc. La vallée de Yosemite peut s’enorgueillir d’abriter trois des vingt cascades les plus hautes du monde avec Yosemite Falls, Sentinel Fall et Ribbon Fall. Yosemite Falls détient le titre incontesté de la plus haute cascade d’Amérique du Nord. Le chemin pour parvenir au sommet de ces chutes de 729 mètres de haut n’est pas des plus aisés. Par chance, on accède à une vue impressionnante en suivant un circuit facile et pittoresque de 1,6 km de long qui mériterait d’être sur la liste des must-see de tout le monde. Un chemin facile jusqu’à Bridalveil Falls (189 mètres) vous permet d’atteindre un point de vue situé en dessous de sa cascade jaillissante. Plus exigeant, le chemin menant à Vernal Falls et Nevada Falls passe par des marches de granit pour vous conduire près de deux énormes chutes, où vous pourrez voir la Merced River plonger tout entière par-dessus bord. (Respectez tous les panneaux de sécurité et tenez-vous derrière les cordes et panneaux installés.) 

Tuolumne Meadows, l'une des régions les plus photographiées du parc, est un vaste espace verdoyant entouré de dômes et de pics en granit. Située à 2 627 mètres d’altitude, cette immense prairie préservée s’étend sur plus de 3 km le long de la Tuolumne River. À ce titre, c’est la plus grande prairie subalpine de la Sierra Nevada. Tout autour, des chemins de randonnées partent dans toutes les directions : vers les lacs alpins dominés par les pics de Cathedral Peak et Unicorn Peak, et une succession de cascades tumultueuses sur la Tuolumne River. Le petit centre de visiteurs, installé dans une ancienne cabane au milieu de la prairie, propose des expositions traitant de la géologie de la région, de ses fleurs sauvages et de sa faune. Notez que l'accès à Tuolumne est limité. De mi-novembre à juin, les routes sont généralement fermées à cause de la neige.

Depuis le parc de Yosemite, poursuivez vers le nord et votre dernier arrêt : une visite des forêts de séquoias géants, aussi merveilleuses qu'aisément accessibles, du parc d'état de Calaveras Big Trees.

Aventures Dans La Sierra CalaverasBTSP_sized
Lucas Himovitz

Parc d'état de Calaveras Big Trees

1
Parc d'état de Calaveras Big Trees
Regardez en l'air pour contempler et connaître les incroyables séquoïas géants

Sur le chemin de ce parc, prévoyez un peu de temps pour visiter la charmante petite ville de Murphys : vous pourrez y goûter d'excellents vins et dîner dans des restaurants innovants sur sa rue principale. Continuez ensuite vers le nord-est et les forêts de séquoias géants de ce parc méconnu. Établi en 1931 pour protéger cette incroyable forêt de séquoias géants, ce parc est l'un des endroits les plus faciles d'accès pour observer ces arbres vertigineux. Depuis Arnold, dans le comté de Gold, dirigez-vous vers l'est pendant 6,5 kilomètres jusqu'à la réserve. Une fois arrivé, enfilez vos chaussures de marche et empruntez les sentiers menant à North Grove, la partie la plus visitée de ce parc de 2 630 hectares, ou à South Grove, une partie plus paisible. Réservez un emplacement dans l'un des deux grands campings ou plantez votre tente dans l'un des cinq sites plus éloignés (accessibles sans réservation). L'été étant la haute saison, préférez le printemps pour admirer les fleurs blanches du cornouiller ou l'automne pour ses couleurs éclatantes contrastant avec les troncs bruns-roux des séquoias. Des activités saisonnières sont proposées par le parc, dont des discussions autour d'un feu de camp et des promenades guidées. 

Pour continuer vers la capitale de l'État, Sacramento, roulez vers le nord-ouest pendant à peu près 2 heures dans la Région de l'or et la vallée centrale. Pour retourner à San Francisco (à peu près 3 heures de route), dirigez-vous vers le sud-ouest et la vallée centrale, jusqu'à la baie de San Francisco.