Spotlight: Parc National De Pinnacles
Erik Pawassar

Californie Centrale

Spotlight: Parc National De Pinnacles

13
April
Average (°C)
Mar - May
22°
High
2°
Low
June - Aug
27°
High
7°
Low
Sept - Nov
27°
High
2°
Low
Dec - Feb
17°
High
0°
Low

Le plus récent parc national de Californie vous offre des falaises, des rochers escarpés et des grottes, tous formés par un ancien volcan. Après l'éruption, des tremblements de terre le long de la faille de San Andreas ont transporté des roches volcaniques sur près de 321 kilomètres vers le sud-est, pour les déposer dans la vallée de Salina. Aujourd'hui, des millions d'années plus tard, le site est véritablement spectaculaire. Explorez des grottes sinueuses avec votre lampe de poche. Tendez le cou pour observer les grimpeurs escaladant les pinacles rocheux. Scrutez le ciel pour tenter d'apercevoir des condors de Californie et promenez-vous dans des champs de fleurs sauvages au printemps. En été, les températures peuvent dépasser les 37 °C en journée, mais la nuit, des millions d'étoiles scintillent dans la fraîcheur nocturne.

Le parc national de Pinnacles est divisé en deux parties (est et ouest) qui ne sont pas reliées entre elles. Il n'y a donc pas moyen de passer d'une partie à l'autre en voiture, mais vous pouvez le faire à pied. Cela vous coûtera 8 kilomètres d'efforts.  

La partie ouest est accessible depuis la Highway 101 près de la ville de Soledad. Empruntez la Highway 146 vers l'est jusqu'à l'entrée du parc. Vous y trouverez un petit centre des visiteurs, mais pas de camping ni d'hébergements. Les grilles de l'entrée ouest restent ouvertes de 7h30 à 20h tous les jours. Vous pouvez quitter le parc après 20h, mais vous ne pourrez plus y entrer. L'entrée est, située à la sortie de la Highway 25, à environ 48 kilomètres au sud d'Hollister, reste ouverte 24h/24 et 7j/7 ; elle propose un camping, un centre des visiteurs et une petite épicerie. 

Grottes d'éboulis
Erik Pawassar

Grottes d'éboulis

Grottes d'éboulis
Explorez d'étonnants labyrinthes souterrains

Les grottes du parc national de Pinnacles n'ont rien en commun avec les grottes de roche calcaire que l'on trouve un peu partout aux États-Unis. Techniquement, ce ne sont même pas des grottes. Pendant plusieurs milliers d'années, l'eau a lentement provoqué l'érosion et creusé de profonds gouffres dans les roches cyclopéennes de Pinnacles. De gigantesques morceaux de ces rochers se sont fissurés et sont tombés dans les gouffres. Parfois trop gros pour y rentrer totalement, ils se sont retrouvés bloqués, créant des tunnels rocheux en-dessous, appelés grottes d'éboulis. 

Wouah, il fait noir ici!

Le parc vous permet de visiter deux de ces grottes. Balconies Caves, à l'ouest du parc, reste ouverte toute l'année, sauf en cas de grosses précipitations hivernales (le mieux est d'appeler avant). Bear Gulch Caves, à l'est du parc, est parfois fermée pour protéger les chauves-souris à grandes oreilles de Townsend qui y établissent domicile pour élever leurs petits, généralement de mi-mai à mi-juillet (période de fermeture habituelle de la grotte).  Ici aussi, le mieux est d'appeler avant.y mid-May to mid-July, when the caves typically close). Check status in advance. 

Quelle que soit la grotte que vous choisissez, aucune expérience en spéléologie n'est nécessaire. Vous aurez juste besoin de votre sens de l'aventure. En entrant, allumez votre lampe frontale (ou votre téléphone portable), glissez-vous dans d'étroites crevasses, passez sous de bas escarpements et faufilez-vous dans d'étroits passages. Si vous tendez l'oreille, vous entendrez sûrement un autre visiteur dire ce que vous pensez aussi : « Qu'est-ce qu'il fait noir ici ! » Et c'est peu dire. 

Région de High Peaks
Erik Pawassar

Région de High Peaks

Région de High Peaks
Randonnez sur un sentier serpentant entre ces flèches étonnantes

La plus belle randonnée du parc est celle qui mène à High Peaks, une série de pinacles visibles à des kilomètres à la ronde. Le plus haut des High Peaks culmine une hauteur de 829 mètres. Cela semble peu, mais attendez de vous trouver là-haut... Bien que vous puissiez atteindre les High Peaks depuis les entrées est et ouest du parc, le chemin le plus court part du côté est du parc, à Bear Gulch (9,7 km aller-retour, mais cela peut varier en fonction du sentier que vous choisissez). Dans tous les cas, vous grimperez jusqu'à une altitude de 426 mètres et serez impressionné par le dernier tronçon du chemin : un sentier taillé par le Civilian Conservation Corps dans les années 1930. L'équipe ne manquait vraisemblablement pas d'imagination. Le chemin passe par un labyrinthe rocheux, serpentant dans une série de passages étroits et grimpant sur, autour et dans un véritable dédale de rochers. Vous aurez de quoi vous tenir et bien ancrer vos pieds dans la roche, et les rambardes en acier sont enfoncées profondément pour assurer votre sécurité. (Si vous avez un peu le vertige, préférez plutôt le sentier de Tunnel Trail.)

Lorsque vous atteindrez le sommet de High Peaks, regardez en bas : vous découvrirez toute l'envergure des prairies et monolithes rocheux du parc. Et n'oubliez pas de regarder aussi en l'air. C'est ici que vous avez les meilleures chances d'apercevoir de près des condors dans le parc.   

Escalade au Pinnacles
Erik Pawassar

Escalade au Pinnacles

Escalade au Pinnacles
Accrochez-vous !

Les flèches et pinacles rocheux du parc, créés par l'activité volcanique et les tremblements de terre, ont toujours attiré les grimpeurs. Les entrées est et ouest du parc offrent un accès à de nombreuses ascensions de tous niveaux. Les plus populaires sont clairement indiquées. Si vous avez déjà fait de l'escalade ailleurs, gardez à l'esprit que cette roche n'est pas du granit, mais de la brèche volcanique, et qu’elle est donc un peu moins solide. Le côté est du parc propose des rochers plus durs et moins friables, ainsi que davantage de possibilités d'ascensions à la corde. 

Le parc national de Pinnacles est une destination passionnante pour tester sur le terrain ce que vous aurez appris sur les murs d'escalade de la salle de sport. Des cours de tous niveaux sont également proposés par plusieurs sociétés. Certaines offrent même des stages d'escalade de plusieurs jours. Les ascensions Tourist Trap et Discovery Wall, pour les débutants, se trouvent à quelques minutes de marche de Bear Gulch. Le côté ouest du parc offre davantage de longues voies pour les amateurs d'escalade en tête. La saison d'escalade court toute l'année, à l'exception de l'été, où les températures sont assurément trop élevées. Certains chemins d'escalade sont également fermés à certaines périodes de l'année, généralement de janvier à juillet, pour permettre aux oiseaux de nidifier en toute tranquillité, notamment les faucons pèlerins et les aigles.  

Si vous souhaitez apprendre l'escalade, plusieurs sociétés proposent des cours et des stages de plusieurs jours au parc national de Pinnacles.  

Camping au Pinnacles
Pinnacles National Park by David Prasad/Flickr

Camping au Pinnacles

Camping au Pinnacles
Nuit majestueuse, vie sauvage fascinante

Situé du côté ouest du parc de Pinnacles, le seul camping du parc propose 134 emplacements, une piscine, des douches, des toilettes, ainsi qu'une épicerie bien achalandée proposant de nombreuses crèmes glacées. (Mais pour le reste, soyez bien préparés : le supermarché le plus proche se trouve à Hollister, à 51 km de là.) La nuit, le ciel du parc permet d'observer les étoiles et les campeurs auront probablement la chance d’apercevoir des animaux sauvages. Soyez attentif : vous verrez peut-être des cerfs, des coyotes, des ratons-laveurs, des renards et de nombreux oiseaux, du pic glandivore, assez bavard, à l'énorme condor de Californie. La haute saison pour le camping est le printemps et l’automne (il fait trop chaud l'été). Assurez-vous de choisir un emplacement à l'ombre, même lors des mois les plus frais. 

Fleurs sauvages au Pinnacles
Indian Warrior by Miguel Vieira/Flickr

Fleurs sauvages au Pinnacles

Fleurs sauvages au Pinnacles
Un tapis de fleurs sauvages entre les pinacles et les cimes

Le printemps débarque tôt au parc national de Pinnacles, et avec lui les amateurs de fleurs sauvages, espérant assister au pic de floraison. Grâce à son riche sol volcanique et à ses vastes prairies, le parc national de Pinnacles est l'endroit idéal pour observer les fleurs sauvages. Les pavots de Californie (poppies) tapissent les lits des rivières, les tulipes des Mormons, d'un blanc immaculé, scintillent dans les hautes herbes et les gyroselles de Virginie s'agglutinent dans les prairies humides. L'odeur enivrante des lupins en est presque renversante. Plus de 80 % des plantes du parc fleurissent entre mars et mai, mais vous trouverez déjà des fleurs en janvier ou février la plupart du temps. On trouve des fleurs partout, mais les sentiers de High Peaks Loop, Balconies Trail et Juniper Canyon Trail en offrent les plus belles concentrations. Pour découvrir les différentes espèces, parcourez notre galerie de fleurs sauvages en ligne ou imprimez la liste des plantes (disparate, certes, mais fort utile).

The Inn at Tres Pinos
Courtesy of Tres Pinos Inn

The Inn at Tres Pinos

The Inn at Tres Pinos
Un bon restaurant dans la lignée du vieil Ouest américain

Les personnes visitant le parc national de Pinnacles pour la première fois sont toujours surprises par son isolement. Si 80 % du parc est sauvage, ce qui l’entoure l'est presque autant, puisqu'il se situe au pied des sauvages Gabilan Mountains. Vous n'y trouverez pas de restaurants. Pas de stations essence. Pas de supermarché. Si vous campez, vous risquez de vous lasser assez vite des hot-dogs noircis au feu de camp. Si vous cherchez à rejoindre la civilisation après une longue journée de randonnée, la faim aura le temps de vous tirailler. Arrêtez-vous donc à l’Inn at Tres Pinos, un restaurant où vos bottines de randonnée ne feront pas tache. Et si vous avez un chapeau de cowboy, c'est encore mieux. 

L’Inn était le point d'eau favori des éleveurs de bétail dans les années 1880 et le site fut même autrefois une maison close. Situé dans le centre de Tres Pinos, une ville d'environ 500 habitants, cet endroit historique sert du filet mignon, du saumon, du veau, et fort heureusement, pas de hot dogs ! Vous pourrez accompagner votre repas d'un verre de vin produit dans le comté de San Benito et l’apprécier dans une salle à manger chaleureuse et sans prétention. Ne manquez pas de jeter un œil à l'ancienne caisse enregistreuse du saloon et au vieux plancher branlant. 

Activités nocturnes
Pinnacles at night by Jason Jenkins/Flickr

Activités nocturnes

Activités nocturnes
Explorez les grottes la nuit ou faites une randonnée sous les étoiles

Le parc national de Pinnacles est le paradis des randonneurs la journée, mais est tout aussi intriguant une fois la nuit tombée. Les ciels obscurs de la région, très éloignée des villes, vous promettent des nuits scintillantes. Installez une couverture sous un ciel dégagé et laissez-vous émerveiller. La plupart des samedis soir, vous pouvez vous joindre à l'une des randonnées de 1,6 km organisées par les rangers sous les étoiles. La randonnée débute au parking de Peaks View, à l'entrée est du parc, progresse jusqu'au point de départ du sentier de South Wilderness et revient vers le parking. Une marche similaire est proposée les soirs de pleine lune tout au long de l'année. Du printemps jusqu'à l'automne, les rangers organisent également des explorations nocturnes des grottes (et pourquoi pas ? Après tout, il y fait noir tout le temps !) ainsi que des visites qui vous permettront d'observer les chauves-souris à grandes oreilles de Townsend. Consultez le site Web du parc pour obtenir une liste des visites mensuelles et assurez-vous de réserver vos places au centre des visiteurs de Pinnacles (les programmes sont gratuits mais les places sont limitées à 25 personnes). 

Les condors de Californie
Sequoia Hughes/Flickr

Les condors de Californie

Les condors de Californie
Observez les Boeing 747 de Mère Nature virevolter au-dessus de vos têtes

Les condors de Californie sont si grands qu'à leur côté les aigles semblent tout petits. En vol, les gens les confondent parfois avec de petits avions. Les condors sont les plus grands oiseaux terrestres d'Amérique du Nord. Leur envergure peut dépasser 2,7 mètres,  

Mais leur taille ne les a pas empêchés de se voir menacés d'extinction. En 1987, seuls 22 condors de Californie subsistaient dans le monde. Après s'être concertés, les experts ont pris la difficile décision de capturer les derniers condors sauvages afin de les placer dans un programme d'élevage en captivité. 

Seize ans plus tard, le parc de Pinnacles devint le site officiel de sauvegarde des condors. Aujourd'hui, les biologistes du parc travaillent avec plus de deux douzaines de condors. Chaque oiseau est identifié par un numéro à trois chiffres sur son aile. Les condors vont et viennent librement et volent souvent vers l'ouest jusque Big Sur, rendant visite aux quelques 30 condors qui résident là-bas. Pour améliorer vos chances d'apercevoir un condor à Pinnacles, montez jusqu'à High Peaks tôt le matin ou en début de soirée. Observez aussi le ciel au-dessus de la crête située au sud-est du camping. Vous trouverez généralement des télescopes à proximité du centre des visiteurs.

Dégustation de vins
Wine Tasting by Myles McGuinness

Dégustation de vins

Dégustation de vins
Direction le plus vieux domaine viticole de Californie

Quoi de meilleur qu'un bon verre de vin après une journée de randonnée ? Fort heureusement, deux routes des vins sont situées à moins d'une heure de route des deux entrées du parc national de Pinnacles. Depuis l'entrée est, empruntez la Highway 25 vers le nord pendant environ 48 kilomètres jusqu'à la région de Tres Pinos. Là, le parcours de la vallée de Cienega serpente entre une demi-douzaine de vignobles du comté de San Benito, dont DeRose, le plus vieux vignoble de Californie, créé par un immigrant français en 1855. (Pour l'anecdote, le vignoble se trouve le long de la faille de San Andreas.) La terre de la vallée de Cienega est riche en dépôts calcaires, et réunit donc les conditions de culture idéales pour les raisins Pinot Noir et Chardonnay.

Depuis l'entrée ouest du parc, explorez le parcours River River Road Wine Trail, dans la fertile vallée de Salinas. Dirigez-vous vers l'ouest sur la Highway 146, en direction de Soledad et de l'U.S. 101. Là, vous trouverez Hahn Estates Winery, Paraiso Vineyards, Wrath Winery et bien d’autres vignobles sur cette route en lacets traversant les Santa Lucia Highlands.